Matériaux d’isolation thermique d’habitation

Le catalogue des matériaux d’isolation est très fourni sur le marché qu’il est parfois difficile de choisir. Entre les laines minérales, végétales, animales, les isolants minces et les isolants synthétiques, on peut se perdre facilement. De plus, la performance de ces isolants dépend en grande partie de la technique de pose. Comment vous y prendre ?

Quel est l’intérêt de l’isolation répartie ?

L’isolation répartie est réservée à la construction. Il s’agit de construire des murs qui sont eux-mêmes les isolants pour le bâtiment. Mais, il faut faire très attention dans le choix de votre bloc isolant. L’enjeu n’est pas le même qu’avec l’isolation par l’intérieur ou par l’extérieur. Certains matériaux sont moins isolants, mais permettent de réduire les contrastes thermiques entre le jour et la nuit. D’autres matériaux sont très ou trop isolants pour empêcher la chaleur extérieure d’entrer dans le bâtiment. Ils sont efficaces pour bloquer les échanges de calories entre l’intérieur et l’extérieur. Par conséquent, ils sont incapables de stocker la chaleur solaire. Dans ce cas, vous devez investir dans un chauffage plus puissant non gratuit. Vous pouvez choisir entre différents types de bloc isolant, comme la pierre ponce, la brique alvéolée, le béton cellulaire et la paille. Le bois et la brique alvéolée ne sont pas très intéressants, car l’un affiche une résistance thermique trop élevée tandis que l’autre une résistance dérisoire. Cliquez ici pour trouver un bloc isolant offrant un bon compromis entre la résistance thermique et l’échange de calories. Optez pour le bloc de béton ou de pierre ponce, des excellents émetteurs thermiques pour assurer le même confort thermique le jour et la nuit, l’hiver comme l’été.

Quand choisir l’isolation par l’intérieur ?

L’isolation par l’intérieur est la plus simple à réaliser. D’ailleurs, les coûts des travaux sont attractifs. Vous pouvez vous tourner vers une laine minérale ou une laine végétale. Attention toutefois, ces isolants sont sensibles à l’humidité causée par la vapeur. Ce phénomène est accentué dans les pièces humides comme la douche et la cuisine. Vous devez donc ajouter un pare-vapeur sur le côté chauffé de l’isolant. Si vous posez plusieurs couches d’isolant, il suffit de protéger la première couche exposée à la vapeur. Par ailleurs, cette solution permet d’embellir l’intérieur en masquant les imperfections des murs. Dans le cas d’une nouvelle construction, vous pouvez installer aussi bien un bloc isolant que des lames ou des panneaux d’isolant. Dans le cadre d’une rénovation, sachez que l’isolation par l’intérieur va réduire l’espace habitable.

Pourquoi choisir l’isolation par l’extérieur ?

L’isolation par l’extérieur a l’avantage de ne pas empiéter sur votre surface habitable.  De plus, elle permet d’embellir la façade des immeubles vétustes. En outre, l’isolation par l’extérieur est intéressante pour éliminer les ponts thermiques et protéger le bâti des intempéries. Cette option est surtout réservée pour les grandes surfaces comme le toit, la terrasse et les murs. Elle est efficace contre les aléas de la météo pour protéger les maçonneries de la surchauffe ou du refroidissement. L’isolation par l’extérieur est surtout conseillée pour les murs au sud. Quand le soleil brille, les murs emmagasinent les calories solaires. Ensuite, ils les libèrent à l’intérieur de l’enveloppe. La maison se chauffe alors facilement en hiver. Il faut toutefois souligner que l’isolation par l’extérieur coûte plus cher.