Quel radiateur électrique choisir ?

Changer de système de chauffage n’est pas toujours facile quand on voit les nombreux modèles disponibles sur le marché mais certains produits se détachent du lot grâce aux économies d’énergie qu’il est possible de faire en les utilisant.

Le radiateur à inertie, le plus économique

Si vous effectuez une rénovation de votre système de chauffage ou cherchez un équipement à installer dans un logement neuf, c’est vers le radiateur électrique à inertie qu’il faut se tourner. De tous les modèles disponibles sur le marché, c’est sans aucun doute celui qui permet de faire le plus d’économies d’énergie et qui possède l’un des meilleurs rapports qualité/prix. Ces radiateurs fonctionnent grâce à une résistance électrique placée dans le matériau ou à un fluide caloporteur pour les radiateurs à inertie fluide. Ces modèles possèdent de gros avantages dans un logement, vous pouvez voir ce site pour plus d’infos.

Comme leur nom l’indique, de tels radiateurs peuvent accumuler la chaleur pendant une certaine période et la restituer lentement et continuellement même si le radiateur Rothelec est éteint. Cette solution est généralement garante d’un meilleur confort thermique mais aussi d’une maîtrise de la consommation électrique pour les ménages.

Ces modèles ont toutefois quelques inconvénients : très lourds en raison des matériaux utilisés, ils peuvent aussi être sujets à des fuites pour l’inertie fluide. La montée en température est également plus lente que pour d’autres produits et l’utilisation d’un système de programmation peut s’avérer nécessaire pour un meilleur confort au quotidien.

Les convecteurs, les moins chers à l’achat

On retrouve les convecteurs dans de nombreux logements car ils font partie des modèles les moins chers à l’achat mais au contraire d’un chauffage électrique à inertie, ils ne font que chauffer l’air ambiant. Celui-ci monte, est remplacé par de l’air froid qui est également chauffé et l’augmentation de la température dans la pièce n’est due qu’à la circulation de l’air. Ces chauffages sont tout à fait adaptés aux petites pièces et pièces de passage car la température idéale est très rapidement atteinte.

Si vous souhaitez opter pour un convecteur électrique dans certaines pièces, il est toutefois conseillé de vérifier l’isolation du logement car l’air chaud monte et s’échappe par les interstices non isolés. Un convecteur placé dans une maison mal isolée est un véritable gouffre financier et l’économie réalisée au moment de l’achat est vite perdue. Le convecteur reste toutefois un modèle de chauffage léger et peu encombrant.

En raison de son fonctionnement, c’est un chauffage qui a tendance à fortement assécher l’air et à soulever les poussières. Il est fortement déconseillé aux personnes allergiques de même qu’à celles qui sont sensibles à la sécheresse. Pensez à utiliser un humidificateur d’air dans les pièces où vous installez un convecteur, notamment si la pièce est bien isolée.

Les panneaux rayonnants, plus rares

Le choix d’un panneau rayonnant est un peu plus rare mais on en trouve toutefois quelques modèles dans des logements anciens ou rénovés. Comme leur nom l’indique, ces radiateurs produisent leur chaleur par rayonnement, un peu comme les rayons du soleil grâce à une plaque aluminium chauffée ou une lampe halogène selon les modèles. Ces produits ont l’avantage de provoquer une montée en température assez rapide et le confort thermique est assez agréable. Ils sont également moins chers qu’un chauffage à inertie.

Les panneaux rayonnants ont toutefois comme principal inconvénient de diffuser une chaleur qui peut être assez désagréable car le rayonnement chauffe tout ce qui se trouve à la portée du radiateur. Ces modèles ne disposent pas non plus d’inertie et cessent de chauffer dès que le radiateur est éteint. La consommation électrique est mieux maîtrisée qu’avec un convecteur mais ce n’est pas le modèle le plus économique pour une rénovation.

L’utilisation d’un panneau rayonnant n’est également pas conseillée dans les pièces qui possèdent de grandes baies vitrées ou dans les petites salles de bain au carrelage lisse car le système de chauffe peut provoquer de la condensation. Si vous devez choisir un sèche-serviette électrique, préférez un modèle à inertie plus économique pour votre pièce d’eau.