Quelles solutions choisir pour un habitat durable et sain ?

L’écoconstruction, appelée aussi construction durable, consiste en la conception ou rénovation de bâtiments économes en énergie et de la manière respectueuse de la nature possible. Elle prend en compte la totalité des techniques de développement durable, l’objectif étant de créer une réalisation humaine la moins polluante possible. Zoom sur les solutions à adopter !

Choisir des matériaux biosourcés

Pour un habitat durable, sain et donc pour une économie en énergie, tâchez d’utiliser des matériaux biosourcés. Le fait qu’un matériau soit biosourcé veut dire tout simplement qu’il renferme, en partie ou en totalité, des composants issus du vivant (animal ou végétal). A part le chaume et le bois, avec l’inexistence de seuil minimum de composition, les matériaux entièrement biosourcés sont rares. En outre, il existe certains matériaux dits « conventionnels » qui renferment des ingrédients biosourcés. Ce n’est donc pas si facile de s’y retrouver. En ce qui concerne l’impact écologique, le fait qu’un matériau soit biosourcé veut dire qu’il est tout simplement biosourcé, et non parce qu’il vient d’une agriculture bio.

Se tourner vers la norme HQE

Une écoconstruction passe donc par le choix des matériaux, avant la conception. A titre d’information, les maisons en bois sont des écoconstructions. En ce qui concerne la conception, opter pour une écoconstruction c’est faire le choix d’une utilisation d’un nombre minimum de machines. Elle est une bonne solution permettant de réaliser non seulement une économie d’énergie mais aussi d’eau, avec l’utilisation de l’énergie solaire et d’un système de récupération d’eau. Et si en plus de tout cela, vous avez favorisé l’utilisation des matériaux répondant à la norme Haute qualité environnementale (HQE), rien de mieux ! En effet, cette norme française a été mise en place en vue d’encadrer les constructions économes en énergie et donc durables pour tous. Toutefois, il faut aussi noter que cette norme française est fortement critiquée, ne considérant pas l’ensemble des éléments entrant dans la conception d’une maison. Elle autorise alors comme isolant la laine de verre. Cette dernière, pourtant, ne permet pas de réaliser une économie en énergie.

Les plus de la norme HQE

Certes, suivre la norme Haute qualité environnementale (HQE) n’est pas obligatoire. C’est une démarche résolue de management de la qualité environnementale, considérant tout cycle de vie d’une habitation : de la création à la démolition. Elle se présente autour de quatre (04) grands engagements. Ces engagements sont : la qualité de vie, le respect de l’environnement, la performance économique et le management responsable. Le respect de l’environnement, par exemple, concerne la lutte contre le changement climatique, l’utilisation réfléchie des ressources naturelles et des énergies, la limitation des pollutions et le respect de la biodiversité et de la nature.