Récupération des eaux pluviales

La récupération des eaux pluviales se fait le plus souvent par le biais de la toiture. L’eau est collectée à son niveau, puis filtrée et acheminée vers un dispositif de stockage. Le stockage se fait à l’obscurité et au frais (T<18°C) afin d’éviter les proliférations bactériennes. L’eau est ensuite distribuée par pompage vers tous les points d’utilisation.

L’eau de pluie permet de couvrir environ la moitié des besoins d’un foyer de quatre personnes, et ainsi de réduire la facture, mais aussi de préserver les nappes souterraines. Un autre avantage est de limiter l’évacuation des eaux pluviales par le réseau d’égouts en temps d’orage, réduisant le risque de débordement des réseaux d’assainissement et de déversement au milieu naturel.

Pour mettre en place un dispositif de récupération d’eaux pluviales, il est recommandé de bien étudier le cheminement de l’eau. Il faut également réfléchir au dimensionnement du réservoir de stockage. Pour cela, on tient compte à la fois de la place disponible et du volume d’eau que l’on souhaite utiliser.

Une installation de récupération – réutilisation des eaux pluviales destinée uniquement à des utilisations extérieures coûte environ 1500 euros. Pour des utilisations à l’extérieur et à l’intérieur de l’habitat (alimentation des toilettes et éventuellement de la machine à laver), l’investissement s’élève à environ 3000 euros.