Traitement des eaux usées domestiques grâce aux végétaux

Principe

La phytoépuration est un ensemble de techniques utilisant des végétaux pour le traitement des eaux usées.Au cours du processus de photosynthèse, les plantes émettent de l’oxygène par leurs racines. Des bactéries se fixent alors sur les racines pour consommer cet oxygène. Ces bactéries, dites « aérobies », vont décomposer les matières organiques polluantes en matières minérales assimilables par les plantes.Ce mécanisme naturel peut être exploité pour l’épuration des eaux usées. Ainsi, l’eau s’écoule dans différents bassins et se débarrasse progressivement de sa charge polluante au contact des végétaux.

Fonctionnement

Le prétraitement se fait dans un lit vertical planté de roseaux. Les matières sont bloquées en surface, tandis que les eaux percolent verticalement au travers du filtre. Ce processus permet deux types de traitements simultanés :

  • le traitement primaire grâce au passage des eaux à travers le filtre,
  • le traitement secondaire grâce à l’action des bactéries.

Le traitement s’effectue ensuite au sein d’un bassin à écoulement horizontal suivi d’un fossé planté d’espèces végétales semi-aquatiques.
Les espèces utilisées pour le traitement sont nombreuses (bambous, massettes, iris des marais, laîches, salicaires, rubaniers, plantains d’eau ……) et ont l’avantage de consommer une partie des phosphates et des nitrates.

Avantages/ Inconvénients

La phytoépuration présente de nombreux avantages par rapport à un système d’assainissement classique :

  • pas d’odeur
  • pas de production de boues
  • contrôle aisé des rejets
  • intégration harmonieuse dans le jardin.

Cependant, elle nécessite un entretien régulier :

  • alterner la circulation de l’eau une à deux fois par semaine dans les bassins plantés de roseaux,
  • tailler les roseaux tous les ans,
  • retirer le compost en surface tous les dix ans.